Enders, de Lissa Price

9782221127612

Bonjour les zamis!!

Me revoici avec le second volet de « Starters » de Lissa Price: « Enders ». Sans plus attendre, en voici le résumé: « MESSAGE SPÉCIAL DU PDG DE PRIME DESTINATIONS À L’ATTENTION DES STARTERS :

LA LOCATION DE VOS CORPS A ÉTÉ INTERROMPUE.
MAIS N’OUBLIEZ PAS,
JE CONTRÔLE TOUJOURS VOTRE ESPRIT.

Je peux voir à travers vos yeux.
Vous forcer à dire ce que je veux.
Vous pousser à entrer dans n’importe quel lieu.

Alors, juste un petit conseil :
ne faites confiance à personne,
même pas à vous-même !

VOTRE VIE M’APPARTIENT. »

Dans ce second volet, grâce à Callie la « Banque des corps » a été détruite, aussi pourrait-on penser que tous les jeunes, les « starters » qui avaient « loué » leurs corps vont désormais pouvoir couler des jours heureux. Mais l’homme qui se cache derrière tout ceci, n’a pas dit son dernier mot, et compte bien encore, dans un nouveau lieu tenu secret, se servir de ceux qui ont autrefois prêté leurs corps, en les manipulant, grâce à une technologie dont il a le secret.

Sans trop en révéler, pour ceux qui aimeraient lire cette dystopie, je dirai que j’ai préféré ce second tome au premier. De mon point de vue, le premier servait à poser l’intrigue. On faisait connaissance avec les personnages (tout du moins une partie, comme d’autres apparaîtront dans le second volet), on rentrait tout doucement dans cet univers où les jeunes sans familles se retrouvent à la merci des plus âgés. Dans cette suite, les starters possédant une puce se retrouvent en danger, car celui qui se cache derrière la Banque des corps est encore libre, et a trouvé le moyen de se servir d’eux à distance pour accomplir ses méfaits. Callie se révèle être unique, puisque contrairement aux autres elle reste consciente lorsque quelqu’un prend possession de son corps.

Elle se retrouve alors en première ligne, décidant d’être active dans ce combat contre celui qu’on appelle « Le Vieux »,  cherchant, avec l’aide inattendue de quelqu’un impliqué de près dans toute cette affaire, à réunir ceux qui avaient prêté leurs corps, et qu’on nomme maintenant les « Métals » (à cause de la puce que la Banque des corps leur avait implanté). Les choses se précipitent, les révélations fusent. L’intrigue est vraiment très bien menée, et très intéressante. On a envie, tout comme Callie,  de savoir ENFIN le fin mot de l’histoire. On s’interroge, on s’indigne, on espère avec elle et ses acolytes. On vit cette histoire avec eux, et, je dois bien l’avouer, j’aurais aimé que ce second tome ne soit pas le dernier, parce que la fin du roman n’est pas vraiment la fin de l’histoire….

Vous l’aurez sans doute compris, cette dystopie vaut le coup d’être lue; elle est originale, unique, et les rebondissements et révélations sont vraiment intéressants. J’avoue avoir été surprise! Alors tous à vos bouquins!

Publicités

Une réflexion sur “Enders, de Lissa Price

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s