Maybe Someday de Colleen Hoover

maybe,-tome-1---maybe-someday-602003

Bonjour les zamis!

Me voici de retour pour un nouvel article sur ce sublime roman de Colleen Hoover: Maybe Someday. Commençons, comme toujours, avec le résumé:

« À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions. »

Alors…. J’ai connu Colleen Hoover en lisant les articles de Samounette sur son blog qui, je dois bien l’avouer, fait partie de mes sources d’inspirations pour mes lectures ( N’hésitez pas d’ailleurs à aller faire un tour sur son blog dont voici l’adresse: http://sur-l-etagere.blogspot.fr/ ). Sam m’avait mis l’eau à la bouche en vantant à corps et à cri cette auteure, et a ainsi éveillé ma curiosité. Je dois bien avouer que les couvertures des romans en version française, ainsi que les résumés, ne me faisaient a priori pas plus envie que ça (et quel dommage!!!), mais j’ai tout de même craqué et ai investi dans ce roman.

Et quelle révélation, quel coup de cœur pour cette histoire, pour cette auteure, pour ce style!! Nous suivons donc ici l’histoire de Sydney, jeune femme pour qui la vie semblait a priori couler de source, avant que les aléas de la vie ne la rattrapent finalement, et fassent d’elle… Une SDF. Ridge, jeune homme mystérieux et voisin musicien de Sydney, recueille cette dernière, et c’est ainsi que tout commence.

Comme à mon habitude, je fais le choix de ne pas trop vous en dire, enfin… Disons de vous en dire juste assez pour, espérons le, vous mettre l’eau à la bouche. Dans ce roman, nos personnages principaux sont réunis par la musique, qui est au cœur de cette histoire. Elle est ce qui les a rapprochés, puisqu’avant même de se connaître Sydney aimait s’installer sur son balcon pour écouter son voisin jouer de la guitare, installé lui aussi sur son petit coin d’extérieur. Colleen Hoover a fait le choix absolument génial de travailler avec un artiste, Griffin Peterson, pour qu’ils créent ensemble des chansons retraçant l’histoire de nos personnages, qui vont se découvrir en composant ensemble ces chansons. Ridge souffrait du syndrome de la page blanche; Sydney va devenir sa muse, écrivant les paroles des mélodies qu’il va composer. Ce véritable travail artistique qu’a entrepris Colleen Hoover, avec Griffin Peterson, avait dores et déjà conquis mon petit cœur d’artichaut, puisque pour moi cela montrait l’implication, la dévotion totale de l’auteure à ses œuvres. Et Dieu sait que je suis en admiration totale devant ces gens qui sont passionnés par leur métier, et qui font preuve d’une belle créativité.

Bref, pour en revenir au roman: je m’attendais au départ à une romance « classique », mais le fait est qu’on en est loin! Sydney et Ridge apprennent à se connaître en composant, et ils communiquent essentiellement via l’écriture, et le contact physique (vous saurez pourquoi en lisant ce livre 😉 ). Ces modes de communication les amènent à se dévoiler probablement plus qu’ils ne l’auraient fait oralement. Chacun parle, livre, peut-être plus librement ses ressentis, ouvrant son cœur à l’autre. Leur histoire est loin d’être banale, mais aussi loin d’être facile, même si elle sonne rapidement comme une évidence. Différents obstacles se dressent sur leurs routes, amenant doutes, remises en questions, et prises de distance. Car oui, nos chouchous ont des valeurs, auxquels ils se rattachent à corps perdus, maintenant ainsi une distance douloureuse entre eux. Tout ne se passe pas « comme sur des roulettes », et c’est encore une chose qui m’a fait adorer ce roman.

« Maybe Someday » est ainsi une romance originale, qui sait nous surprendre, nous faire vibrer. Les personnages sont complexes, attachants, et nous font espérer jusqu’au bout que la vie finisse ENFIN par se décider à les rapprocher, à les lier. La présence de chansons écrites pour le livre apporte sans aucun doute un intérêt supplémentaire à cette lecture, même si le style d’écriture, très juste et très poétique, avait déjà suffi à me conquérir!

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, je peux vous affirmer que ce livre figure parmi mes GROS coups de cœur, et que je ne peux que vous le recommander plus que chaleureusement. Et j’en profite pour remercier Sam alias Namoureuse pour m’avoir fait découvrir Colleen Hoover!!

Maybe someday, de Colleen Hoover

Aux Editions Hugo Roman

2015

374 Pages (sans les traductions des chansons!)

Publicités