The revolution of Ivy, d’Amy Engel

the-book-of-ivy,-tome-2---the-revolution-of-ivy-683667-250-400

Bonzour les zamis!

Voici un nouvel article sur le second tome de la dystopie d’Amy Engel, dont j’attendais beaucoup… Sans plus attendre, le résumé:

« J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre. » (Résumé Lumen)

Si vous avez lu ma chronique sur la premier tome d’Ivy, vous savez que l’histoire m’avait quelque peu laissé sur ma faim. J’attendais quelque chose de plus sombre, de plus torturé, et j’avais trouvé que ce lancement de l’histoire s’attardait un peu trop sur la romance naissante entre Ivy et Bishop. C’était donc avec beaucoup d’attentes que je m’étais plongée directement dans le second tome de leurs aventures. Si j’avais certes été déçue, j’en avais pas moins envie de connaître la suite de l’histoire, et j’espérais y trouver ce qui m’avait manqué.

Et bien je n’ai pas été déçu, bien au contraire! J’ai préféré ce second tome au premier, parce que j’y ai trouvé tout ce que j’aime et recherche lorsque je lis une dystopie. Ivy se retrouve donc seule dans un monde hostile dont elle ne sait absolument rien. Elle a été abandonné par les siens, et a fait le choix de tout prendre sur elle et de tourner le dos à l’unique personne qui l’a au fond jamais aimé: Bishop. On se retrouve ainsi plongé dans une quête pour sa survie, Ivy expérimentant la dure réalité du monde que la guerre des hommes a laissé derrière elle. Elle avance, souffre, doit se battre bec et ongle pour espérer vivre le plus longtemps possible. On retrouve ainsi un personnage plus mature, qui a perdu le peu de naïveté qui lui restait encore. Ivy s’endurcit, grandit, probablement trop vite mais poussée par la vie…Elle est tantôt combattante, tantôt défaitiste, mais va heureusement rencontrer dans son errance Ash et Caleb, des personnages qui l’aideront à reprendre foi en l’avenir, en la vie tout simplement. Quant à Bishop… Et bien lui aussi va s’engager dans un combat, un combat pour retrouver celle qui est tout pour lui, et en qui il croit encore. Il sera sa raison de vivre, celui qui l’aidera à se trouver, à assumer pleinement celle qu’elle est mais que sa famille a toujours brimé. Bishop est sa bouée de sauvetage, sa raison, son guide, son ange gardien.

On est dans la survie, où rien n’est simple, et surtout pas les sentiments. Si Bishop et Ivy se retrouvent, ils vont devoir réapprendre à s’apprivoiser, et surtout, mettre fin aux non dits et se confier enfin sur ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Pour espérer pouvoir avancer dans cette « nouvelle vie » qu’ils s’approprient au jour le jour, ils vont devoir revenir là où tout a commencé entre eux, en ce lieu qui aujourd’hui est devenu lui aussi un terrain hostile: Westfall. Ivy devra faire face à cette famille qui l’a abandonné au profit du pouvoir, soutenu par Bishop et ses nouveaux amis, devenus sa nouvelle famille.

Combat, révélations, drame, ce second et dernier tome boucle la boucle comme il se devait!

The Revolution of Ivy, d’Amy Engel

Aux Editions Lumen

2015

321 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s